Gage /

T'étais où

Maman avait quitté son pays
Le cœur rempli (flled) d’espoir
Qu’ici on serait tous à l’abri (shelter)
Un nouveau départ

Et j’ai grandi avec toi, femme dans ma vie,
Avec ton départ
J’avançais sans m’laisser (leave) voir complètement détruit (destroyed)
Malgré (in spite of) mes écarts (distances)
Mais j’ai fini par comprendre
Pourquoi je manquais d’armes pour me défendre
Et chaque fois qu’on me reprochait mes absences
C’est à toi qu’on s’adressait

T’étais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’manquais de mots et de charme
Tétais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’n’avais plus rien que des larmes

J’accumulais les mensonges (lies) et les bêtises
Malgré mes efforts
Maman connaissait l’histoire sans que je lui dise
Mais sans réconfort (consolation)
J’ai tant regardé le ciel qui lui clair
M’enlève la honte qui brulait ma chair (flesh)
Mais chaque fois qu’on me reprochait d’être en guerre
C’est à toi qu’on s’adressait

T’étais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’manquais de mots et de charme
Tétais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’n’avais plus rien que des larmes

J’attends encore une âme (soul)
Qui m’dit que son amour me rendrait saoul
Chaque fois que je bercerai (rock) mes enfants
C’est pour moi que je l’ferai

T’étais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’manquais de mots et de charme
Tétais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’n’avais plus rien que des larmes

T’étais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’manquais de mots et de charme
Tétais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’n’avais plus rien que des larmes

T’étais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’manquais de mots et de charme
Tétais où
Quand j’avais besoin de toi
Quand j’n’avais plus rien que des larmes

T’étais où, T’étais où, T’étais où